A propos de l’exposition Cézanne et Paris qui s’est tenue au musée du Luxembourg, jusqu’à ces derniers jours, une première remarque s’impose au sujet d’une découverte surprenante qui, à ma connaissance, n’a jamais été signalée : Cézanne a peint une gidouille au portrait d’Ambroise Vollard, son marchand! Une gidouille au côté droit de son habit.
Vollard éditeur d’Alfred Jarry! Je laisse le soin des exégèses à tous les bienheureux satrapes et autres grands maitres du collège de pataphysique!

Mais on peut supposer qu’au temps de ses interminables séances de pose il fut question du père Ubu et que Jarry ne devait pas déplaire au caractère ombrageux du peintre! Ne disait-il pas : « les autres peintres sont des culs à côté de moi » Alors , «Vive le Père Ubu, cornes au cul! »…..(A suivre)

Fait à Paris ce 19 Février 2012
Barbâtre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce tableau exposé en permanence au Petit Palais à Paris, porte le numéro 811 au catalogue des peintures de John Rewald.